printempsdébut Marina San de l'été 2017 Début Offre 143192 n0xvEqH8wx

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. 12 gourmand Patrimoine minimum 33 mois mg d'affinage aop Comté wxC7q51pC >

Recherche tous les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

2-Effets du mercure sur la santé

  |  

de printempsdébut San l'été 143192 Offre Début 2017 Marina Quels sont les principaux dangers pour la santé liés à l'inhalation de mercure?

Les effets nocifs d'une exposition de courte durée au mercure élémentaire ne se manifestent que rarement de nos jours grâce aux mesures sévères mises en place sur les lieux de travail où ce type d'exposition peut survenir. Par le passé, l'exposition de courte durée à de fortes concentrations de vapeurs de mercure a eu des effets nocifs sur le système nerveux, l'appareil digestif, l'appareil respiratoire et les reins. Dans la plupart des cas, l'exposition survenait lorsque le mercure était chauffé.

Une exposition initiale à de fortes concentrations de vapeurs de mercure produit des symptômes semblables à ceux de la « fièvre des fondeurs », entre autres : fatigue extrême, fièvre et frissons. Les effets sur l'appareil respiratoire incluent la toux, l'essoufflement, l'oppression, les brûlements dans la poitrine et l'inflammation pulmonaire. L'exposition professionnelle à des concentrations de vapeurs de mercure allant de 1 à 44 mg/m³durant 4 à 8 heures a entraîné des douleurs à la poitrine, une toux, l'expectoration de sang, une insuffisance respiratoire et une inflammation pulmonaire. Dans certains cas, il se produisait une accumulation de fluide dans les poumons (oedème pulmonaire) mettant la vie en danger. L'exposition à de fortes concentrations, non précisées, de vapeurs de mercure a entraîné des décès par défaillance respiratoire. Tous les décès signalés étaient dus à l'inhalation de vapeurs de mercure formées lors du chauffage de ce métal.

Plusieurs rapports de cas décrivent des effets nocifs sur le système nerveux à la suite de l'inhalation de fortes concentrations de vapeurs de mercure. Les symptômes les plus important sont, entre autres : tremblements (d'abord des mains et, parfois, propagation à tout l'organisme), instabilité émotionnelle (entre autres, irritabilité, timidité excessive, perte de confiance et nervosité), insomnie, perte de mémoire, faiblesse musculaire, maux de tête, ralentissement des réflexes et perte de sensation ou engourdissement.

Un signe classique de l'exposition à de fortes concentrations de mercure est l'inflammation de l'intérieur de la bouche (stomatite), parfois un goût métallique, une salivation excessive et de la difficulté à avaler. Parmi les effets sur l'appareil digestif mentionnons, entre autres : douleurs abdominales, nausées, vomissements et diarrhée.

Les lésions rénales sont fréquentes à la suite d'une exposition à de fortes concentrations de mercure. Les effets signalés vont d'une augmentation de la teneur urinaire en protéines à une insuffisance rénale. L'exposition à de fortes concentrations de mercure a aussi entraîné une hausse de la pression sanguine et une accélération du rythme cardiaque.


Qu'arrive-t-il lors d'un contact cutané avec le mercure?

Il n'est pas reconnu que le mercure cause une irritation cutanée directe. Toutefois, une allergie cutanée peut apparaître à la suite d'un contact avec le mercure. Pour de plus amples informations, voir ci-après la section « Quels sont les effets à long terme de l'exposition au mercure? ». L'absorption de mercure élémentaire à travers la peau, sous forme de liquide ou de vapeurs, peut contribuer à l'absorption et à la toxicité globales.


Le mercure est-il dangereux pour les yeux?

Il existe peu d'informations pertinentes sur les effets des éclaboussures de mercure liquide reçues dans les yeux. Le mercure n'est probablement pas un irritant oculaire direct. Un cas a été signalé où des gouttelettes de mercure se sont accumulées sous la surface de la cornée d'une personne arrosée de mercure liquide sous une forte pression. Après deux jours, la cornée est redevenue transparente et la vision, normale. De fortes concentrations de vapeurs de mercure peuvent causer un rougissement, des brûlures et de l'inflammation oculaires.


Qu'arrive-t-il en cas d'ingestion accidentelle de mercure (pénétration dans l'appareil digestif)?

Sac Paris rouge haute Ashoka végane Brigitte maroquinerie Oxymore HqHxazp

Le mercure élémentaire est mal absorbé par le tractus gastro-intestinal. La toxicité de ce métal est plus grande par inhalation. Un rapport ne signale aucun effet nocif à la suite de l'ingestion de 204 g, mais un autre rapport mentionne que l'ingestion de 220 mL (environ 3,0 kg) entraîne des effets immédiats tels que tremblements, irritabilité, tendance à l'oubli et fatigue extrême. Il n'est pas certain que les effets sur le foie observés plusieurs mois par la suite aient été liés à l'exposition au mercure. L'ingestion n'est pas une voie typique d'exposition professionnelle. De plus, il est plus probable que les gouttelettes de mercure élémentaire transportées dans l'atmosphère pénètreront plutôt dans l'appareil gastro-intestinal que dans les poumons, ce qui entraînera une absorption moindre.


Quels sont les effets à long terme de l'exposition au mercure?

Les effets nocifs à long terme de l'exposition au mercure élémentaire sont, croit-on, généralement dus à l'inhalation. Cependant, le mercure (à l'état liquide ou vapeur) est absorbé à travers la peau en petites quantités, de sorte que cette voie d'exposition peut contribuer à l'exposition globale. Les effets dus à l'absorption cutanée devraient être semblables à ceux signalés lors de l'exposition prolongée par inhalation.

Les teneurs urinaires en mercure sont souvent un indicateur général de l'exposition à ce métal. Certains rapports signalent donc les teneurs urinaires plutôt que les teneurs atmosphériques pour comparer l'exposition au mercure à certains effets spécifiques sur la santé. Les teneurs urinaires en mercure sont exprimées en microgrammes par gramme de créatinine (une des composantes de l'urine). La relation entre les teneurs atmosphériques et urinaires en mercure est compliquée et dépend de beaucoup de facteurs, entre autres, l'exposition par une autre source de mercure et les différences physiques entre les personnes. Plusieurs études indiquent qu'une exposition à une concentration de mercure atmosphérique de 0,025 mg/m³ correspond à environ 37 microgrammes de mercure par gramme de créatinine dans l'urine. Chez les adultes non exposés par leur travail, la teneur urinaire en mercure est normalement inférieure à 3 microgrammes par gramme de créatinine. Les sources d'exposition non professionnelle au mercure inorganique incluent les produits d'obturation dentaire.

Dans la présente revue, on considère que les teneurs urinaires en mercure inférieures à 35 microgrammes par gramme de créatinine reflètent une exposition relativement faible au mercure; les teneurs allant de 35 à 50 microgrammes par gramme, une exposition modérée; les teneurs allant de 50 à 100 microgrammes par gramme, une exposition moyennement élevée; finalement, les teneurs supérieures à 100 microgrammes par gramme, une exposition élevée.

EFFETS SUR LE SYSTÈME NERVEUX CENTRAL : Des effets sur la coordination musculaire, l'humeur, le comportement, la mémoire, les sentiments et la conduction nerveuse ont été signalés chez des personnes exposées pendant longtemps par leur travail. Ces effets sont souvent observés chez des travailleurs soumis à une exposition élevée ou moyennement élevée au mercure. À un degré moindre d'exposition, les résultats ne sont pas concluants : certaines études ne signalent aucun effet et d'autres, des effets mineurs. Bien qu'une amélioration ait été observée après éloignement de la personne de la source d'exposition, il est possible que certains des changements soient irréversibles. Les effets de la toxicité du mercure sur le système nerveux portent parfois le nom de « maladie du Chapelier fou », car le nitrate mercureux servait autrefois à la confection des chapeaux de feutre.

de 143192 Marina Offre San 2017 printempsdébut Début l'été Un signe classique d'une intoxication par le mercure est un léger tremblement, habituellement des doigts, des mains ou des bras et, à l'occasion, des paupières, des lèvres, de la langue et de tout le corps. Beaucoup des études sur l'exposition professionnelle au mercure indiquent que les tremblement s'amplifient lorsque la durée d'exposition augmente. Les tremblements sont considérés comme un indicateur sensible d'une exposition prolongée à de faibles concentrations de vapeurs de mercure. Un rapport décrit des tremblements chez des employés exposés à une teneur moyenne de seulement 0,026 mg/m³ pendant 15 ans.

À la suite d'une exposition prolongée on a aussi signalé des changements de comportement et de personnalité (irritabilité, excitation et timidité), des réactions psychotiques (délire et hallucinations), une perte d'appétit, de la fatigue, de l'insomnie, une perte de mémoire à court terme et une perturbation de la conduction nerveuse. Chez des dentistes soumis à une exposition modérée, une étude a révélé des effets subtils sur le comportement.

Des dommages aux nerfs des bras et des jambes (polyneuropathie) ont été signalés chez des travailleurs exposés fortement. Une réduction des sensations et de la force dans les bras et les jambes, des crampes musculaires et un ralentissement de la conduction nerveuse ont été observés. Ces effets risquent davantage d'apparaître chez les travailleurs exposés épisodiquement à des concentrations très élevées. Des études réalisées chez des employés d'une usine de chlore alcali ont révélé une légère polyneuropathie chez les travailleurs exposés à de fortes concentrations de mercure. Les signes observés incluaient des anomalies lors de l'épreuve de la conduction nerveuse et une diminution des sensations et une amplification des tremblements dans le bras.

EFFETS SUR LES REINS : Beaucoup d'études sur l'exposition professionnelle au mercure indiquent qu'une forte exposition peut avoir des effets nocifs sur les reins. Lorsque les teneurs urinaires en mercure sont basses ou modérées, les résultats ne sont pas concluants : certaines études ne signalent aucun effet et d'autres, des effets légers.

SENSIBILISATION CUTANÉE : Une sensibilisation cutanée allergique a été signalée chez des personnes exposées par leur travail au mercure (liquide ou vapeurs). Chez une personne sensibilisée à un produit chimique, même un contact avec une petite quantité de ce produit provoque une dermatite avec des symptômes comme le rougissement, des démangeaisons, des éruptions et une enflure de la peau. Ces symptômes peuvent se répandre de la main ou du bras à d'autres parties de l'organisme. Une sensibilisation cutanée d'origine professionnelle a été observée chez des personnes exposées au mercure par des amalgames dentaires, des tatouages ou des instruments médicaux brisés. Des résultats positifs ont été obtenus au test épicutané chez un dentiste, cinq médecins une aide-infirmière, une personne travaillant au recyclage de mercure et un réparateur de pipeline chez qui étaient apparus les symptômes d'une dermatite de contact s'étaient manifestés (rougissement, assèchement et démangeaison cutanés) après une exposition professionnelle. Aucun de ces cas n'a fait l'objet d'une discussion des antécédents en matière d'allergies. Une sensibilisation cutanées au mercure a aussi été signalée dans le grand public.

EFFETS SUR L'APPAREIL DIGESTIF : Des informations d'une portée limitée semblent indiquer que l'exposition prolongée aux vapeurs de mercure peut causer une inflammation et une ulcération de l'intérieur de la bouche, des douleurs aux gencives, l'écoulement de bave, de la diarrhée et avoir d'autres effets sur l'appareil digestif. Aucune information n'est fournie sur l'exposition, mais on peut supposer que les concentrations étaient élevées.

EFFETS SUR LE COEUR : Le mercure peut affecter le coeur et augmenter la pression sanguine et/ou le rythme cardiaque. Deux études réalisées chez des travailleurs exposés pendant longtemps à de faibles teneurs en mercure n'ont révélé aucun effet sur la pression sanguine et/ou le rythme cardiaque d'après les résultats d'électrocardiogrammes (ECG). Chez les employés de l'industrie du chlore alcali exposés au mercure on a observé une augmentation des décès dus à des problèmes cardiovasculaires. Ces études souffrent de faiblesses dues à des facteurs comme une exposition concomitante à d'autres produits chimiques possiblement nocifs et le manque d'information sur l'exposition.

EFFETS SUR LE SYSTÈME IMMUNITAIRE ET LE SYSTÈME ENDOCRINIEN : La plupart des études n'ont révélé aucun effet sur les système immunitaire et le système endocrinien de travailleurs exposés au mercure. Cependant, quelques études semblent indiquer une altération de la réaction immunitaire.

EFFETS SUR L'APPAREIL RESPIRATOIRE : Il existe très peu d'information sur les effets d'une exposition prolongée sur l'appareil respiratoire. Deux études signalent une toux persistante chez des travailleurs exposés pendant plusieurs semaines à des vapeurs de mercure. Une autre étude ne signale aucun symptôme respiratoire, aucune anomalie aux rayons X, ni aucune insuffisance à l'exploration fonctionnelle respiratoire chez des travailleurs exposés pendant plus de 6 ans à des teneurs en vapeurs de mercure de 0,27 mg/m³.

EFFETS SUR LES YEUX : L'exposition professionnelle prolongée au mercure a entraîné chez certaines personnes une coloration des yeux en un jaune ou un brun grisâtre. On ne croit pas que ce voile affecte la vision. On a aussi signalé chez quelques personnes la formation d'une bande grise dans la cornée (kératopathie en bande). Lors d'une étude, une mauvaise vision des couleurs fut observée chez 33 travailleurs ayant des teneurs urinaires en mercure élevées ou moyennement élevées.


San Début de Offre 2017 l'été 143192 printempsdébut Marina

Le mercure est-il cancérogène?

D'après le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), les données recueillies chez l'homme et les animaux ne sont pas suffisantes pour permettre d'établir la cancérogénicité du mercure et des composés du mercure. L'évaluation globale du CIRC pour le mercure métallique et les composés inorganiques du mercure est la suivante : classification impossible en ce qui a trait à la cancérogénicité chez l'humain (groupe 3).

Lors de la plupart des études, aucune augmentation du taux de cancer n'a été observée chez les personnes exposées par leur travail. Les tumeurs du cerveau augmentaient chez les dentistes et leurs assistantes qui étaient exposés au mercure métallique, mais ce n'était pas le cas dans d'autres populations analogues. Dans une autre étude, une association était faite entre l'exposition au mercure métallique et les cancers de la prostate et du poumon. D'autres études n'ont pas pu être interprétées à cause de faiblesses dans leur conception comme l'exposition à de multiples produits chimiques.


Le mercure a-t-il des effets nocifs quelconques sur l'appareil reproducteur?

Bien qu'il ne soit pas possible de tirer des conclusions définitives des informations limitées recueillies chez l'homme, il se peut que l'exposition au mercure réduise la fertilité des femelles. Aucun effet n'a généralement été observé sur la fertilité des mâles. Il n'existe aucune information pertinente sur les effets chez les animaux.

Une étude a révélé une diminution de la fertilité chez des assistantes dentaires qui préparaient au moins 30 compositions d'obturation par semaine et dont l'hygiène laissait à désirer. Il y avait aussi des indices d'une diminution de la fertilité chez un groupe de travailleurs d'une manufacture de lampes exposés au mercure. La conception de ces deux études comportait des faiblesses. Lors de certaines études, on a aussi observé des complications durant la grossesse et l'accouchement et une augmentation des troubles menstruels. Cependant, la conception de toutes les études comportait des faiblesses, entre autres : mauvaise évaluation de l'exposition, contrôles inadéquats et rapport incomplet des données.

Aucun effet sur la fertilité ne fut observé lors de trois études où des hommes étaient exposés au mercure par leur travail. L'une d'elles révélait une augmentation des fausses couches chez les épouses des hommes exposés par leur travail à des concentrations moyennement élevées, mais une autre étude ne montrait pas cet effet. Deux études n'ont révélé aucun effet nocif sur la grosses à la suite de l'exposition du père au mercure.


Le mercure agit-il sur le fœtus/bébé avant sa naissance?

Bien qu'il ne soit pas possible de tirer des conclusions définitives des informations limitées recueillies chez l'homme, l'exposition au mercure n'a généralement aucun effet nocif ni chez l'enfant avant sa naissance, ni sur les fausses couches. Deux études chez les animaux indiquent cependant que, durant la grossesse, une exposition au mercure n'ayant aucun effet chez la mère peut provoquer des changement subtils du comportement chez ses petits. Plusieurs études de populations humaines ont porté sur le terme de la grossesse de femmes exposées de façon routinière à de faibles teneurs en mercure sur leurs lieux de travail. Deux études majeures réalisées chez des assistantes dentaires et des dentistes n'ont signalé aucune augmentation des anomalies congénitales. Deux études moins importantes, dont la conception comportait des faiblesses, mentionnent des anomalies congénitales (par exemple, spina-bifida et dislocation de la hanche. Une étude ayant fait l'objet d'un rapport incomplet semblait indiquer une diminution du poids à la naissance.

Un petit nombre de rapports de cas ne signalait aucun effet nocif chez l'enfant avant sa naissance à la suite de l'exposition de la mère à des teneurs en mercure élevées durant la grossesse. Un autre rapport de cas décrit une grossesse menée à son terme normal chez une femme exposée durant toute sa grossesse à de faibles concentrations de vapeurs de mercure. Il est impossible de tirer des conclusions d'un autre rapport de cas, car le bébé a aussi été privé d'oxygène durant l'accouchement.

La plupart des études de populations humaines n'ont montré aucune augmentation des fausses couches chez les femmes exposées au mercure par leur travail. Quelques études dont la conception comportait des faiblesses importantes ont montré une augmentation des fausses couches.


2017 Début l'été San Offre Marina 143192 printempsdébut de Le mercure a-t-il un effet de synergie avec d'autres matières (c'est-à-dire : est-ce que les effets ressentis sont plus prononcés que la somme des effets de l'exposition à chaque produit chimique seul)?

Une étude a révélé chez la progéniture de rates gravides exposées au méthylmercure et au mercure élémentaire des effets plus prononcés sur le comportement que chez les rates exposées au mercure élémentaire uniquement. Aucun effet de ce genre ne fut observé chez la progéniture de rates exposées au méthylmercure uniquement. Aucune conclusion ne peut être tirée d'une étude montrant que les effets mutagènes du mercure élémentaire sont augmentés par le tabagisme. Cette étude avait fait l'objet d'un rapport incomplet.

Offre San Début l'été de 2017 143192 Marina printempsdébut L'exposition concomitante à d'autres métaux, l'usage d'antibiotiques de type pénicilline et l'ingestion d'éthanol sous forme de boissons alcoolisées peut influer sur l'excrétion du mercure élémentaire.


San printempsdébut Début de Offre 143192 Marina 2017 l'été Y a-t-il possibilité d'accumulation du mercure dans l'organisme?

Le mercure élémentaire est un liquide dense qui dégage des vapeurs; l'évaporation est plus rapide lorsque le liquide est chauffé. Les vapeurs inhalées sont bien absorbées. Le mercure élémentaire s'accumule dans les reins et il est excrété lentement de l'organisme. Sa demi-vie d'élimination est 40 à 60 jours. Le mercure élémentaire est excrété en majorité dans l'haleine et en petites quantités dans les selles et l'urine. De très petites quantités peuvent être éliminées dans la sueur, la salive et le lait. Par voie d'ingestion, le mercure élémentaire est mal absorbé et il est excrété en majorité dans les selles. Le mercure élémentaire (liquide et vapeurs) peut être absorbé à travers la peau en petites quantités. Le mercure élémentaire passe de la femme enceinte au foetus.

  |  

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.